Une vaisselle chère au gramme

A Barcelone, un Espagnol âgé de 35 ans a été interpelé par les forces de l'ordre alors qu'il était sur le point de retirer un colis en provenance du Vénézuela comprenant un service à vaisselle de 42 pièces, composé de verres, assiettes et saladiers. En effet, ledit service avait une particularité très originale : il avait été fabriqué à partir de 20 kg de cocaïne. Les policiers avaient été informés grâce à la coopération internationale de l'expédition d'un colis suspect depuis le Vénézuela via le Royaume-Uni, ils n'ont alors plus eu qu'à appliquer les tests de détection de la cocaïne, qui se sont révélés positifs, et intercepteur l'homme qui devait récupérer la marchandise.

Et le fait n'est pas anodin : au début du mois, la police espagnole arrêtait une Equatorienne qui avait dissimulé de la cocaïne liquide dans des emballages de produits ménagers ainsi qu'un Chilien qui avait tenté de pénétrer sur le territoire espagnol avec une jambe fracturée et plâtrée... à la cocaïne naturellement ! Les trafiquants d'Amérique latine ne manquent donc pas d'imagination pour introduire leur marchandise en Europe. Le gouvernement espagnol lui, a largement communiqué sur cette affaire pour montrer sa détermination quant à la répression du trafic de stupéfiants.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site