Une sexualité au poil

Décidément que ferait-on sans la science ? Pendant que nos chercheurs peinent toujours à se faire entendre par la ministre, ceux de l’université de L’Aquila (Italie) ont mené des travaux dont les fruits sont pour le moins insolite. Selon eux, les femmes les mieux disposées à avoir des orgasmes sont les femmes les plus… poilues !

En effet, selon ces très sérieuses recherches, les femmes ayant une pilosité plus conséquentes sont plus enclines à avoir un point G en raison d’un taux de testostérone plus élevé. Reste à savoir si selon la réforme du statut d’enseignant-chercheur, ce type de travaux donnerait lieu à plus de recherche, ou plus de cours.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site