Écarts virtuels, divorce réel

Amy Taylor, 28 ans, et David Pollard, 40 ans, se sont rencontrés sur la toile en mai 2003, et se sont installés ensemble six mois plus tard. Ces deux Britanniques n'étaient cependant pas un couple uniquement à la ville : ils l'étaient également dans le monde virtuel, sur Second life. Et c'est ce jeu qu'Amy Taylor a découvert quelques temps plus tard la première infidélité virtuelle de son mari, pris sur le fait en compagnie d'une e-prostituée. Un premier drame, presque une rupture, mais finalement les deux amants se réconcilient et se marient en juillet 2005, réellement mais bien évidemment virtuellement aussi. Néanmoins la jeune femme, toujours suspicieuse, engage une détective virtuelle pour surveiller son époux. Et encore une fois, vies réelle et virtuelle vont se mélanger, la seconde dépassant même la première.

En effet, vendredi 13 mars, les médias britanniques ont rapporté qu'après avoir surpris l'avatar de son mari "en train de faire un câlin à une femme sur un canapé", Amy Taylor a engagé une procédure de divorce (bien réelle celle-ci), qui devrait être prononcé la semaine prochaine. De son côté, David Pollard a déclaré au journal local Western Morning News avoir eu "cette relation en ligne avec cette fille en Amérique. Il ne s'agissait pas de cyber sexe ou rien de ce genre. Ce n'était rien de très grave mais quand Amy l'a découvert, elle est devenue folle".

Et pour clore cette histoire de fous, les médias se sont fait une joie de rapporter que depuis, Amy a rencontré un autre homme en jouant au jeu de rôle World Of Warcraft, alors que David s'est lui fiancé à sa maitresse virtuelle qu'il n'a jamais rencontré, et pour cause, cette dernière vivrait aux États-Unis. Décidemment, les sentiments n'obéissent à aucune logique.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site