Ségolène Royal condamnée

La chambre sociale de la Cour de cassation a confirmé le 8 avril dernier la condamnation de la présidente de la région Poitou-Charentes prononcée par la cour d'appel de Rennes : Ségolène Royal devra donc bel et bien verser des salaires non-payés et indemniser deux de ses anciennes attachées parlementaires, qui auraient continué à travailler pour elle sans être payées après avoir été licenciées à la suite de la dissolution de l'Assemblée Nationale en 1997.


Une grande question demeure : Mme Royal demandera-t-elle « Pardon » à ses ex-collaboratrices ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×