Gaza sur le fil


 

Après 22 jours d’une guerre jouée sur le théâtre international comme une tragédie parfaitement menée jusqu’à son bout, à savoir les négociations d’un-cessez-le feu unilatéral, le samedi 17 janvier, la bande de Gaza est encore sur un fil prêt à céder au moindre faux pas.

 

Or,  tout n’est pas calme dans la région tenue par le Hamas : dans la nuit de mardi 28 à mercredi 29 janvier, l’aviation israélienne bombarde des tunnels de contrebande entre l’Egypte et la bande de Gaza. S’il n’y a pas de victime,l personne ne peut douter de l’effet psychologique sur la population des bruits, ajoutés à l'horreur d'une guerre qui a décimé plus de 1 300 personnes et blessé 5 500.

 

Dernièrement, samedi 31 janvier, une roquette a été tirée du nord de la bande de Gaza sur le sud d’Israël, près de la ville d’Ashkelon. Pas de victime, pas de dégât. La mise en scène ne change pas : à trois reprises, un missile est envoyé sur Israël, qui répond par le bombardement des tunnels ou des locaux du Hamas. Si n’interviennent pas plus rapidement les puissances internationales, le semblant de paix qui  continue à se tisser cèdera sous peu.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site