Faux électeurs : les Tiberi condamnés

L'ancien maire de Paris et actuel député-maire UMP du Ve arrondissement Jean Tiberi a été condamné aujourd'hui par le tribunal correctionnel de Paris à dix mois de prison avec sursis, 10 000 € d'amende et trois ans d'inéligibilité, dans l'affaire des faux électeurs. Son épouse Xavière a quant à elle été condamnée à neuf mois de prison avec sursis et 5 000 € d'amende. La première adjointe à la mairie du Ve arrondissement enfin, Anne-Marie Affret, a essuyé une peine de neuf mois de prison avec sursis, 1 500 € d'amende et deux ans d'inéligibilité.

Selon le verdict, le député-maire a porté "atteinte à la sincérité d'un vote par manoeuvres frauduleuses entre 1994 et 1997". À noter toutefois que les peines d'inéligibilité ne seront effective qu'une fois toutes les voies de recours épuisées, ce qui permettra notamment à Jean Tiberi de conserver ses mandats en cours en attendant la décision de la Cour d'appel, voire celle de la Cour de cassation.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×