Les ministres et la burqa

"Je suis pour l'interdiction. (...) Je crois que si on veut réellement aider à lutter efficacement contre les fondamentalistes, la burqa ce n'est que l'expression visible et physique des fondamentalistes et des intégristes dans notre pays".

Fadela Amara, Secrétaire d'Etat à la Ville, sur France-Info, à propos de la proposition de 58 députés toutes tendances confondues visant à créer une commission d'enquête sur le port de la burqa ou du niqab sur le territoire français.

Eric Besson, Ministre de l'Immigration et de l'Indentité nationale, avait pour sa part estimé jeudi dernier sur la même antenne que "la règle en France, c'est de dire que dans les rues, chacun est libre", et qu'il paraissait "risqué" de "toucher à cet équilibre", tout en affirmant malgré tout que "sur le fond, c'est un symbole qui pour beaucoup de Républicains et d'Occidentaux est inacceptable dans la mesure où il fige une forme d'infériorité du statut de la femme".

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site