Echanges d'amabilités

"Je ne me sens pas mal, je trouve ça ignoble de ta part, parce que tu sais exactement ce qui se passe quand on est président de groupe (...) Et ce genre de jeu, devant les citoyens, eh bien mon pote, je te dis, jamais tu seras président de la République, parce que t'es trop minable."

Ce sont les mots lancés hier soir lors de l'émission À vous de juger par Daniel Cohn-Bendit à François Bayrou lui demandant "Pourquoi vous sentez-vous mal ?", après avoir affirmé que l'eurodéputé sortant téléphonait "souvent" à Nicolas Sarkozy et avait déjeuné "trois fois à l'Élysée".

Réponse de François Bayrou : "Je trouve ignoble, moi, d'avoir poussé et justifié des actes à l'égard des enfants que je ne peux pas accepter", en référence à une polémique autour d'un ouvrage de 1975 de Daniel Cohn-Bendit sur la sexualité des enfant, accusant à demi-mots le leader écologiste de tendances pédophiles.

Trop heureux qu'une telle aubaine se présente, PS, UMP et Nouveau Centre ont unanimement condamné un "dérapage" du leader centriste.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×